Qui sommes-nous ?

Marie Pantalacci, 24 ans est étudiante-entrepreneur à l’Université de Corse. Titulaire d’un BTS Agricole et en cours d’obtention d’une Licence Professionnelle Entrepreneuriat, elle possède de nombreuses compétences dans les domaines de la gestion des ressources humaines et de la communication.. 

Randonneuse confirmée et amoureuse des paysages immaculés, son engagement écologique n'est pas à prouver. Rigoureuse et assidue dans ses études, elle fera de ces qualités des forces dans ses missions de communication et de gestion de l'équipe opérationnelle. Sa proximité avec le monde agricole sera également un atout incontestable dans la relation avec nos fournisseurs.

Mathieu Nivon, 20 ans est étudiant-entrepreneur à l’Université de Corse. Titulaire d’un DUT de Gestion des Entreprises et des Administrations (Option Finance et Comptabilité) et en cours d’obtention d’une Licence Professionnelle Entrepreneuriat, il a pu acquérir au cours de ces trois années de nombreuses compétences dans les domaines de la comptabilité et de la finance. 

Issu d'une filière lycéenne scientifique et méticuleux de nature, il fera de son souci du détail un atout majeur dans l'organisation financière du projet.

Il aura notamment en charge la comptabilité, la stratégie et l'analyse financière de l'entreprise.

Quel est notre marché ?

Un marché en plein essor

La consommation responsable est un marché qui tend à se développer depuis quelques années car il séduit de plus en plus de français. Cela passe par une alimentation biologique, un commerce équitable et un retour à la consommation locale notamment.

Le commerce équitable poursuit une véritable croissance depuis plusieurs années avec une progression de 16% en 2014, ce marché s’évalue à près de 500 millions d’euros.

Sur le marché de l’énergie, la contribution de l’électricité renouvelable dans le mix énergétique poursuit également sa croissance, avec une augmentation de 7% de la production des éoliennes entre 2013 et 2014.

Une tendance internationale

Aux Etats-Unis, il existe de nombreux commerces de vente en vrac spécialisés dans le bio. 

Le Canada est également un adepte de ce type de commerce. De nombreux magasins indépendants proposent les produits sans emballages surtout dans les grandes villes du pays. 

En Angleterre, il existe également une boutique où les produits sont exclusivement sans emballage et où les clients sont incités à venir avec leurs propres contenants pour récupérer leurs produits.

En France, quelques épiceries se lancent sur le marché du vrac :

- DayByDay : 1 ère chaîne de magasins sans emballage présente dans une dizaine de villes françaises, qui propose également des idées de recettes.

- La recharge : épicerie sans emballage jetable sur Bordeaux avec des idées recettes ouverte en 2014, elle propose des produits régionaux. Le projet de cette épicerie a été financé par les internautes à travers KissKiss BankBank.

- Biocoop : ouverture d’une boutique éphémère afin de tester le projet d’ouverture d’un magasin bio sans emballage à Paris.

Les emballages en France : Quelques chiffres

Les emballages jetés en France chaque année représentent près de 5 millions de tonnes.

De nombreux projets voient le jour sur la réduction des emballages ainsi que sur la réutilisation de ceux-ci lorsque cela est possible afin de réduire les coûts financiers, mais aussi écologiques et énergétiques qu'entrainent ces rejets.

L’objectif fixé par l’Etat est d’atteindre un taux de recyclage de 75%. Des actions ont été mises en place pour y parvenir :

- Augmenter les performances de collecte et de recyclage

- Développer le recyclage des bouteilles en plastique

- Poursuivre la réduction des emballages à la source

35% des français disent être attentifs à la quantité de déchets qu’ils engendrent en achetant des produits emballés alors qu’ils n’étaient que 17% à s’en soucier en 2005.

Aujourd'hui, les consommateurs payent deux fois le prix des emballages : une première lors de l’achat et une seconde lors du paiement des impôts lié à la gestion des déchets. 

De plus, le souci du gaspillage alimentaire est en hausse dans l’esprit des consommateurs. Acheter en vrac permet d’acheter la dose nécessaire à la consommation et ainsi réduire le gaspillage. Le commerce sans emballage apparaît comme la solution afin de consommer de manière responsable, sainement et de plus au meilleur prix.

Les principaux produits proposés en vrac

Epices

Fruits et légumes

Produits laitiers

Biscuits

Pain

Produits d'entretien

Céréales, Pâtes, Riz

Boissons

Oeufs

Investissements et financements

Panneaux photovoltaïques : 28 000 €

Crowdfunding : 25 000 €

Apport personnel : 20 000 €

Apport amis : 10 000 €

Prêt taux zéro : 30 000 €

Prêt d'honneur : 20 000 €

Prêt bancaire : 80 000 €

Business angel : 10 000 €

Total

215 000 €

Citerne récupération eaux de pluie : 1045 € ( 30 mètres cube) 

Meubles de distribution vrac : 13 845 €

Cuves inox / Distributeur liquides  : 800 €

Investissements généraux d'aménagement et de stockage :

170 000 €

Aides publiques : 20 000 €

Politique de prix

Politique de prix

"Consommer sain et responsable, oui, mais à quel prix ?"

Nos prix seront influencés par de nombreux facteurs. Certains feront monter le prix de nos produits, d'autres les feront descendre.

Les facteurs d'augmentation

La qualité des produits : Produire sain et responsable, cela demande du temps, de l'espace, et donc de l'argent ! 

L'absence d'économie d'échelle : Travailler avec des petits producteurs est plus cher car ils ne bénéficent par d'énormes moyens de production. Leurs coûts fixes sont donc reportés sur de plus petites quantités, et donc le prix augmente.

Les facteurs de diminution

Zéro emballages : Il faut le savoir, ce sont les clients qui paient tous les emballages nécessaires au transport des produits.

Eradiquer les emballages est donc un acte écologique, mais aussi économique !

Les produits locaux : les produits poussent à côté de chez vous, cela coûte donc peu cher de les acheminer !

Compte de résultats prévisionnel

Comment a été fixé le Chiffre d'Affaires ?

La région ajaccienne compte environ 42 000 ménages (INSEE). Nous espérons capter 5% de ces ménages.

Un ménage fait ses courses en moyenne 30 fois par an, et le panier moyen en 2015 a été calculé à 135.59€. 

Notre offre étant susceptible d'être parfois incomplète pour satisfaire totalement le besoin du ménage, nous avons estimé notre panier moyen à 100€.

Chiffre d'Affaires = 42 000 x 5% x 30 x 100 = 6 300 000 € pour l'année 1.

Pour les années 2 et 3, nous avons prévu une augmentation d'activité de 10% compte tenu de l'accroissement de notre notoriété et de l'engouement grandissant autour du concept. Nous avons également appliqué une inflation de 2%.

Nos Partenaires

© Futura, le commerce écoresponsable.

Suivez nous !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now